Logistique et évacuation des produits agricoles.


Comme décrit précédemment, les deux plantations disposent chacune d'un port à proximité des centres de production (environ 20km).

Ces ports, propriétés des plantations, sont accessibles aux barges et pousseurs du groupe JCH qui remontent le fleuve avec les intrants nécessaires à l'exploitation des plantations (intrants agricoles, pièces de rechange, nouveaux équipements) et redescendent ensuite vers Kinshasa avec les différentes productions acheminés au port par camions depuis les plantations.

La rotation des bateaux prend entre trois et quatre semaines (remontée du fleuve, déchargement et chargement aux ports des plantations, redescente du fleuve jusqu'à  Kinshasa).

A Kinshasa, le caoutchouc et le cacao qui sont commercialisés à l'exportation sont empotés, par la société sur NOCAFEX,  dans des containers qui sont ensuite acheminés par route vers le port maritime de Matadi.

L'huile de palme est destinée au marché local.